L'arrêt cardiaque subit est une urgence médicale grave qui menace le pronostic vital. Lors d'un arrêt cardiaque subit, le cœur cesse de fonctionner tout d'un coup et sans prévenir. il s'en suit rapidement un perte de connaissance (un évanouissement). Sans un traitement immédiat par défibrillation (un choc électrique au cœur) des lésions cérébrales et le décès du patient peuvent survenir.1

Un arrêt cardiaque
subit n'est pas
la même chose
qu'un infarctus du myocarde

Les définitions de l'arrêt cardiaque subit et de l'infarctus du myocarde sont complètement différentes. Un infarctus du myocarde est un problème de « plomberie » dû à une ou plusieurs obstructions des vaisseaux sanguins du cœur qui empêchent le sang de s'écouler normalement. Une personne qui fait un infarctus du myocarde est consciente et respire.
Un arrêt cardiaque subit est défini comme un problème électrique dû à une arythmie (battements cardiaques irréguliers) qui empêche le cœur de pomper le sang vers le cerveau et les organes vitaux. Une personne en arrêt cardiaque subit est inconsciente et ne respire pas.

Des facteurs tels qu'une hypertension artérielle ou une maladie cardiaque augmentent le risque d'arrêt cardiaque subit. Il n'est pas rare qu'une personne ait un problème cardiaque sans le savoir tant qu'elle n'a pas fait un arrêt cardiaque subit.

 

Le saviez-vous ? Toutes les 40 secondes, une personne meurt d'un arrêt cardiaque subit2

Top